L’aqueduc de Ségovie: le vestige romain le plus impressionnant en Espagne

À la découverte du vestige romain le plus impressionnant en Espagne

L’Espagne, un pays touristique

En Espagne, les lieux et site ne manquent pas… Allons à la découverte de l’aqueduc de Ségovie situé dans la vielle ville de Ségovie. L’aqueduc de ségovie en Espagne est le plus impressionnant vestige romain en Espagne. C’est vers la fin du premier et au début du deuxième siècle qu’il a été identifié. En ce temps, Claude et Trajan régnaient sur le royaume d’Espagne. L’aqueduc de Ségovie mesure 813 mètres de large et sa hauteur mesure 28.5 mètres. Ce vestige transportait sur une pente de 1 % une eau qui venait de la rivière Fuenfria. Il acheminait l’eau de la rivière de Fuenfria à 17 km de Ségovie jusqu’à 15 km plus loin près de Acebeda. Vous pouvez compter 166 arcs sur ce monument. L’aqueduc de Ségovie est composé de 20 400 blocs de granite qui sont soutenus par son propre poids et aussi grâce à un étonnant équilibre des forces. Les pierres présentes sur le vestige sont de petites cavités qui nécessitent l’utilisation d’une louve pour être lavées. Ce grand monument a célébré ses 2 000 ans d’existante en 1974. Ceci pour dire combien ce monument date.

Ce qu’il faut savoir sur ce site

À l’occasion de la célébration de son anniversaire, la ville de Rome a offert une plaque commémorative qui a été posée sur le monument. En 1985, L’UNESCO a inscrit ce monument sur la fameuse liste du patrimoine mondial. Grâce à ce vestige, la ville de Ségovie garde l’image d’une ville historique, et on peut confirmer que ce vestige est le plus important d’Espagne. Selon la légende, un évènement maléfique se serait produit avec une jeune fille. En effet, il y avait une jeune fille qui, tous les jours parcourait à pied pas moins de 19 km pour aller puiser de l’eau. Elle aurait déclaré un soir « je donnerai mon âme à la personne qui trouvera un moyen de conduire l’eau et l’amener en ville durant une nuit. » Le diable se porta volontaire mais ne réussit pas à acheminer la construction puisqu’au lever du soleil, une pierre manquait. La jeune fille réussissait son défi mais le diable fut obligé de finir l’œuvre. Il est dit que les preuves de l’existante de cette légende seraient les enfoncements des doigts du diable sur les pierres. Des spécialistes, grâce à des études ont essayé de savoir la date de la construction de cet ouvrage. Une inscription latine serait sur les pierres, ce qui laisse penser que ce monument pourrait remonter au règne de Claude vers l’an 50. En 1992, un épigraphiste étudia les points d’ancrage et déduit que la construction de ce monument avait été ordonnée par l’empereur Domitien.

Ce monument aussi appelé ‘’ Pont du diable ‘’ est situé juste à une heure de la capitale Madrid. Il attire chaque année des milliers de visiteurs. Si vous visitez l’Espagne, vous devez impérativement voir ce monument. L’aqueduc de Ségovie constitue l’un des sites touristiques les plus visités au monde.