L’aqueduc de Ségovie: le vestige romain le plus impressionnant en Espagne

Il subsiste en Espagne, un impressionnant vestige laissé par les romains : l’aqueduc de Ségovie.

À la découverte de l’aqueduc de Ségovie : Histoire et description

Avec une longueur de 813 mètres, laqueduc de ségovie en Espagne mesure au maximum quelque 28,5 mètres et est composé de 120 piliers qui soutiennent 166 arcs. L’eau qu’il transportait auparavant, sur une pente de 1 %, prenait sa source dans la rivière Fuenfria à 17 kilomètres de Ségovie pour assurer son acheminement dans la région d’Acebeda qui est situé à 15 kilomètres plus loin. Par ailleurs, sachez que les 20 400 blocs de granite ne sont liés que par leurs poids personnels, sans aucun mortier, essentiellement grâce au parfait équilibre des forces. Les pierres de l’aqueduc présentent de petites cavités latérales, qui sont nécessaires à l’utilisation de la louve qui est une pince auto-serrante pour assurer le levage des blocs.

C’est en 1974 que les 2 000 ans du monument ont été célébrés : En rapport à cette célébration, une plaque commémorative a été offerte par la ville de Rome et qui a été ensuite posée sur le monument. En 1985, le monument a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Cet aqueduc est sans aucun doute le plus important vestige romain de toute l’Espagne, perpétuant l’image de Ségovie. Selon différents avis recueillis, l’aqueduc de Ségovie a été édifié dans la deuxième moitié du 1er siècle ou du début du second siècle du règne de Claude à celui de Trajan.

Selon une légende de la région, une jeune fille porteuse d’eau ségovienne, épuisée par sa dure profession, a dû faire un jour, un pacte avec le diable à savoir : si ce dernier arrivait à trouver un moyen pour pouvoir conduire l’eau jusque chez elle, avant l’aube du lendemain, elle lui donnerait en retour son âme. Le diable acceptait la proposition et se met à l’œuvre. Quelques instants plus tard, la jeune fille, très inquiète, s’est repentie de son action et n’arrivant pas à trouver le sommeil, elle passait de longues heures à prier. La même nuit, il y a eu un terrible orage dans la ville et au lever du soleil, il manquait toujours une pierre à la construction. Le diable n’ayant pas respecté son engagement, il a ainsi perdu. Tout furieux, il a décidé d’abandonner la ville. Les ségoviens par la présente gagnèrent un aqueduc pendant que la fille gardait toujours son âme.

Certaines personnes disent que c’est le vide laissé par la pierre manquante que se trouve la statue de la vierge au centre de l’aqueduc.

Vestige de l’empire romain en castille

Défiant le temps, immense, l’aqueduc de Ségovie traverse de part en part la ville qu’il a enrichie en beauté et approvisionnée en eau pendant près de 2000 ans. Lorsque vous contemplez la perfection de ses arcs, vous vous rendez compte immédiatement de la raison pour laquelle cet héritage de la Rome antique, situé à seulement une heure de route de Madrid, est la destination privilégiée de centaines de milliers de visiteurs chaque année.

Ayant été témoin du passage de cultures millénaires, majestueux, l’aqueduc surplombe le patrimoine monumental ainsi que les rues de Ségovie, dont il tire sa distinction de par son envergure et sa sobriété. Cet ouvrage assez extraordinaire, qui associe aussi bien l’esthétique que l’utile est également connu sous le nom de « pont du diable » à cause de la légende dont nous vous avons parlé plus haut.

Il est considéré comme l’un des plus impressionnants héritages de l’ingénierie de l’Empire romain, sa construction remonte en effet à la fin du premier siècle, en usage jusqu’au milieu du 20e siècle. De plus, ses 166 arcs en pierres de granite qui ont été posées sans ciment ni mortier, sont toujours restés inaltérables grâce à la technique utilisée qui est fondée sur un ingénieux équilibre des forces.

Par ailleurs, notez que c’est sur la populaire place Azoguejo que l’aqueduc atteint sa cote la plus élevée. La contemplation par le visiteur de ses colossaux piliers ainsi que de l’imposante austérité de ses pierres de granites subjuguent toujours les centaines de milliers de visiteurs, à tel point qu’il leur donne la sensation que le reste la ville est une miniature.

Aussi, il n’est pas sans savoir que l’aqueduc n’est que l’un des beaux et nombreux atours qui méritent votre déplacement jusqu’à cette historique ville de Castille. Entre autres, vous avez, la Cathédrale, qui se dresse au point le plus élevé de la Ségovie, ainsi que l’Alcazar, la vous avez également la forteresse du XIIe siècle qui a été construite sur une élévation rocheuse et qui offre d’impressionnantes vues sur la ville et qui, en raison de sa physionomie et de sa beauté particulière, a été classée au patrimoine de l’humanité en 1985.

La fusion entre les cultures

Il est très important de parcourir les ruelles de cette vieille petite ville qui a conservé leur labyrinthe structure médiévale. Les rues délimitées par de hauts murs, très étroites, qui cachent de curieuses et paisibles places ainsi que de petits recoins. Les maisons nobles ornées de blasons, la muraille, les couvents, les tours en pierre dorée, les édifices mudéjars, les églises romaines ainsi que les jardins très bien soignés sont autant d’éléments qui brossent un tableau singulier qui montre la fusion entre les cultures romaines, juives, arabes et chrétiennes, tout au long de ses derniers siècles.

Mis à part sa grande richesse, la ville de Ségovie, qui s’étend aux pieds de la Sierra de Guadarrama située à moins de 100 kilomètres de la capitale de l’Espagne Madrid, se distingue aussi pour les délices de sa gastronomie, traditionnelle et artisanale et qui jouit d’une renommée bien méritée.

Aussi, les terres de la province de Ségovie apportent les produits de première qualité ainsi que les meilleures matières premières, que les experts aubergistes préparent suivant les recettes ancestrales. Les judiones de La Granja de San Ildefonso (une sorte de cassoulet), l’agneau ou le cochon de lait rôti, sont en quelque sorte les plats les plus demandés. Généralement, on les accompagne avec des vins de la proche région de Ribera del Duero.

En venant en Ségovie, vous vous donnez l’opportunité de découvrir une destination unique, située à quelques pas de la capitale d’Espagne, et qui offre à tous ses visiteurs un cadeau pour l’esprit ainsi qu’un festin pour les sens.

Quelques avis des voyageurs

Pour vous permettre d’avoir quelques idées sur la Ségovie en général et principalement l’aqueduc, nous avons procédé pour vous à la sélection de quelques avis.

Avis 1: « L’aqueduc romain est magnifique, le pont du Gard ressemble à une grande passerelle, humour, magique, on se demande comment il tient, pas de ciment entre les blocs de pierre, UNE MERVEILLE. C’est une des structures caractéristiques de Ségovie, avec son alcazar ».

Avis 2 : « Allez à Ségovie pour voir cet aqueduc incroyable. Idéalement, attendez le soir pour le voir éclairé, ça rend encore mieux. Ensuite, continuez vers l’alcazar et la cathédrale. Enfin, n’hésitez pas à goûter le ponch segoviano, dessert typique de la ville (vous pouvez déguster du cochinillo si vous vous arrêtez pour manger) ».

Avis 3 : « Ségovie, grande ville mais sympa de s’y promener et surtout bel aqueduc qu’évidemment nous ne pouvons rater tellement il est gigantesque, vestige romain intact et le plus important d’Espagne. Baladezvous autour et montez en haut (escalier depuis la place où il se situe) la vue est splendide».

Avis 4 : « Les enfants adorent, c’est super sympa. À vrai dire, c’est une petite ville très sympa et on peut la parcourir en marchant ».

Avis 5 : « À lui seul, il vaudrait presque le voyage. Un état de conservation exceptionnel, bien mis en valeur sans voiture qui passe dessous, des vues, des perspectives époustouflantes et des ombres gigantesques le soir. Ils sont forts ces romains ! Et en service jusqu’en 1954, un incontournable de Ségovie avec la Cathédrale et l’Alcazar et les nombreuses églises. Cette ville est un cours d’histoire à ciel ouvert ».

 

Voilà sélectionné pour vous, quelques avis des personnes ayant déjà eu la chance d’aller visiter l’aqueduc de Ségovie. Néanmoins, ces avis ne valent pas votre propre expérience.